Chargement...

LA TRANSITION ENERGETIQUE LA REGLEMENTATION RT 2012 LE FILM hicoTHERM

les habitats et la transition énergétique et l'emploi du film hicoTHERM

ETUDE. Les professionnels du bâtiment sont et seront particulièrement mobilisés sur les chantiers liés à la transition énergétique, comme l'amélioration de la performance des logements ou le remplacement d'équipements obsolètes. Le marché progressera en 2017 puis 2018 pour franchir le cap des 20 milliards d'euros, selon l'analyse du cabinet Xerfi.

Les incitations comme le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) ou l'éco-prêt à taux zéro (PTZ) se sont multipliées ces dernières années, afin de soutenir l'évolution nécessaire du parc immobilier. Dans une étude approfondie intitulée "La filière du bâtiment face à la transition énergétique à l'horizon 2018", Xerfi-Precepta donne des pistes pour que les acteurs puissent faire de l'excellence environnementale un moteur de croissance durable.

La réglementation 2020 est un changement notable, comme l'a été l'arrivée de la RT 2012. Un label qui la préfigure, nommé E+C-, est d'ailleurs sorti récemment. Il est donc important de réunir le monde de la prescription, maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre, architectes, promoteurs, collectivités, enfin tous ceux qui devront construire selon cette réglementation plus large que la simple thermique, mais qui intègre la production d'énergie, l'empreinte carbone ou des critères environnementaux plus poussés. Nous allons d'ailleurs lancer une enquête préalable, dont les résultats seront présentés le 23 février, qui fera un état des lieux sur les connaissances de ces prescripteurs quant aux différents labels qui existent déjà.

 Le document note que l'Etat reste actif sur le sujet, en imposant de nouvelles obligations réglementaires cette année, comme le diagnostic technique global pour les bâtiments en copropriété, ou la fixation d'objectifs chiffrés dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). D'après Thibaud Brejon de Lavergnée, auteur de l'étude, ce contexte réglementaire, la diversification des outils de financement, le haut niveau de vente dans l'immobilier ancien et la hausse attendue des coûts de l'énergie concourent à une sollicitation toujours plus forte des professionnels du bâtiment. "Estimée à près de 19 milliards d'euros en 2016 (+2 %), l'activité progressera donc de +4 % en 2017 puis de +3 % en 2018, pour franchir le seuil des 20 milliards d'euros", d'après les prévisions de Xerfi-Precepta.

CHAUFFAGE-DESIGN.com s'engage dans une démarche qualité de sélection de ses produits; le film hicoTHERM est la maîtrise de l'energie avec un chauffage invisible

Importés directement d'Allemagne, et d'Autriche avec un contrôle qualité très sévère certifications TÜV, CE GS  les chauffages proposés, ont tous été testés et ont été choisis après une sélection rigoureuse.

Critères de sélection :

les certificats CE, TÜV, GS les essais faits dans notre société qui nous ont permis d'éliminer des radiateurs qui ne correspondaient pas soit par leur design, soit par leurs poids, soit par leur performance aux critères fixés. Le film hicoTHERM a reçu quant à lui, le prix de l'Habitat de Saint-Gobain.

Nos appareils et thermostats répondent aux normes en vigueur.


Point sur les câbles et les circuits électriques

Suite à de nombreuses demandes de nos clients,


Un circuit se compose de 2 cables, le cable de « phase » qui est toujours sous tension (de couleur noir ou brun) et le cable « neutre » de couleur bleue, ainsi que du cable de mise à la terre. Il faut que le cable de phase soit en contact avec le cable neutre pour que le courant électrique circule.

Différents circuits parcourent le logement pour l’alimenter en électricité. Ils démarrent tous du tableau général où chaque circuit est pourvu d’un disjoncteur coupant l’électricité sur ce circuit en cas de surcharge ou de court-circuit.

Il y a :
- des circuits spécifiques pour les points lumineux fixes. 1,5 mm2 de section de cable est nécessaire (et suffisant).
- des circuits pour les prises de courant, de 2,5 mm2 de section de cable. Maximum 8 prises sur un même circuit.
- des circuits séparés n’alimentant qu’une seule prise, pour les appareils énergivore, les radiateurs infrarouge ayant une puissance en géneral inférieure à 1200 watts, ne font partie de cette catégorie

réfrigérateurs et congélateurs, évitant toute coupure de courant sur ce circuit (surcharge ou court-circuit dû à un autre appareil) ou pour les appareils plus puissants (machines à laver, cuisinière électrique,...)

 

Par contre, il est conseillé de placer les différentes prises d'une même pièce sur des circuits différents, de manière à garder une possibilité de branchement électrique dans une pièce en cas de problème sur un circuit.

Les cables doivent être protégés par des tubes rigides ou des goulottes. Il existe également des cables souples groupant directement les différents fils dans un double gainage plastique.

Ils peuvent être placés en apparent ou en encastré.

 

La mise à la terre

Le cable de mise à la terre est jaune/vert.

La mise à la terre dévie le courant lorsqu’une personne est en contact avec un appareil électrique défectueux, lui évitant l’électrocution. Il s'agit des radiateurs de classe I

En rénovation, la mise à la terre est réalisée par un piquet de terre en acier galvanisé, auxquels sont reliés les fils de terre des différents circuits (via le tableau général).

Pour vérifier l’efficacité du piquet, une barrette de coupure doit obligatoirement être placée entre le piquet et le tableau. La liaison entre la barrette et le piquet est réalisée par un fil de terre de 16 mm2 minimum.

La liaison équipotentielle relie les différentes pièces métalliques entre elles et à la terre. Les canalisations d’eau, de gaz et de chauffage sont concernées.
Dans la salle de bains, toutes les pièces métalliques doivent être reliées entre elles et à la terre : baignoire, baquet de douche, conduites, radiateur, chauffage, chauffe-eau, menuiseries metalliques,il faut observer les volumes réglementaires, volume 1 , 2 et 3